Santé intime : cinq bons gestes à adopter au quotidien !

Les parties intimes sont une zone précieuse et délicate. Elles doivent de ce fait bénéficier d’une attention toute particulière. Une mauvaise hygiène pourrait les altérer et entrainer des pathologies graves. Prendre soin de sa zone intime revient à faire une toilette quotidienne, mais surtout à observer certains bons gestes pour préserver sa santé vaginale. Découvrez dans la suite de ce billet les meilleurs gestes pour prendre soin de son intimité.

Utiliser les bons produits

Avant tout, il est important de savoir que les produits de toilette agressifs sont à proscrire pour une toilette intime quotidienne. Ceux-ci irritent la vulve et perturbent son équilibre. Aussi, les savons de Marseille et les produits de douche pour le corps sont interdits, surtout pour les peaux sensibles. En effet, ils peuvent provoquer des réactions allergiques.

A lire en complément : Quel est l’impact de l’industrie textile sur l’environnement 

Les médecins recommandent plutôt d’utiliser un savon pour partie intime pour femme. Adapté à la sensibilité de l’épiderme, celui-ci préserve son confort au quotidien et respecte son manteau imperméable naturel. Privilégiez surtout les savons au pH équilibré et qui sont sans éléments chimiques comme le sulfate, le phénoxyéthanol.  

Éviter de porter des vêtements mouillés

Maillot de bain mouillé, sous-vêtements non secs, tenues de sport humides… Ces vêtements sont à éviter à tout prix. En effet, l’humidité, couplée à l’obscurité, est favorable à la prolifération des champignons et bactéries. Ainsi, le port d’un vêtement mouillé vous expose à des problèmes comme la mycose, les irritations de la peau ou encore les infections urinaires. Pour éviter cela, retirez immédiatement vos habits après une baignade ou une séance de sport.

A voir aussi : Conseils pratiques pour préserver et rallonger la durée de vie de vos vêtements et accessoires

Adopter les bons gestes pendant la toilette

Lors de la toilette intime, quelques bons gestes doivent être adoptés. En premier, il est vivement recommandé d’éviter d’utiliser les gants de toilette classiques ou les fleurs de douche. Ceux-ci sont connus pour être des nids à germes. Les médecins recommandent plutôt de se nettoyer avec votre main propre. Toutefois, vous devez éviter d’introduire vos doigts à l’intérieur du vagin. Votre appareil génital dispose d’un système de nettoyage automatique qui assure sa propreté en tout temps.   

D’autre part, les gynécologues conseillent de se laver de l’avant vers l’arrière. Ceci évitera de transférer les bactéries provenant du rectum dans le vagin. Ce réflexe doit aussi être observé lorsque vous voulez vous nettoyer après avoir fait vos besoins. De plus, après le lavage, séchez-vous bien avec votre serviette personnelle. Tamponnez légèrement la zone intime plutôt que de la frotter.

Rester à l’écoute de votre corps

Pour une excellente santé intime, les médecins recommandent de rester attentif aux réactions de son corps. Si vous remarquez des choses inhabituelles comme des pertes vaginales, un changement de couleur de la vulve, des douleurs répétées au bas ventre, des règles abondantes, une odeur particulière, ou encore des démangeaisons, consultez un professionnel de santé qui pourra vous conseiller.

Éviter les sous-vêtements trop serrés

Les sous-vêtements que vous portez conditionnent également votre santé vaginale. Lorsqu’ils sont trop étroits, ils se frottent continuellement contre vos parties génitales. Cette accointance peut provoquer des irritations, mais aussi des mycoses. De plus, des dessous trop moulants empêchent l’aération de la zone intime, ce qui peut entrainer le développement des bactéries.

Maintenir une alimentation saine et équilibrée pour une santé intime optimale

La nutrition est un facteur essentiel pour maintenir une bonne santé intime. En effet, les aliments que nous consommons peuvent avoir des impacts sur la flore vaginale et le pH vaginal. Pour préserver cet équilibre délicat et éviter les infections vaginales, il est recommandé d’adopter une alimentation saine et équilibrée.

Les probiotiques constituent une catégorie importante d’aliments qui contribuent au maintien de la flore vaginale en bon état. On peut trouver ces micro-organismes dans certains types de yaourts, les fromages blancs ou encore dans certains compléments alimentaires disponibles en pharmacie.

Il faut veiller à l’hydratation du corps afin de favoriser la lubrification naturelle du vagin ainsi qu’une bonne circulation sanguine. Les aliments riches en eau tels que les fruits et légumes sont donc conseillés.

En revanche, certains aliments doivent être évités si vous voulez avoir une meilleure santé intime : c’est le cas notamment des sucres raffinés (présents dans les pâtisseries industrielles), des graisses saturées (dans la viande rouge) ou encore des aliments trop acides comme le vinaigre ou les agrumes qui peuvent perturber l’équilibre vaginal.

Pour résumer, adopter une alimentation variée en incluant suffisamment de probiotiques et d’eau tout en limitant sa consommation d’aliments transformés permettra non seulement d’améliorer votre santé globale mais aussi celle de vos parties intimes !

Pratiquer une activité physique régulière pour renforcer le périnée et prévenir les infections urinaires

Au-delà de l’alimentation, la pratique régulière d’une activité physique peut aussi avoir un impact positif sur la santé intime. Effectivement, le sport permet de renforcer les muscles du périnée, qui jouent un rôle clé dans la continence urinaire et fécale ainsi que dans les sensations sexuelles.

Le choix des exercices dépendra bien sûr de chaque individu et de son état de santé général. Toutefois, on peut citer quelques exemples d’activités physiques particulièrement efficaces pour muscler le périnée :

• Les exercices de Kegel, qui consistent à contracter puis relâcher les muscles du plancher pelvien

• Le yoga ou le Pilates, qui proposent des postures spécifiquement conçues pour travailler les muscles profonds

• La natation ou l’aquagym, qui sollicitent en douceur l’ensemble du corps y compris les muscles du périnée

En plus de renforcer le périnée et donc prévenir les fuites urinaires notamment chez la femme après l’accouchement, une activité physique régulière permet aussi d’améliorer la circulation sanguine au niveau des organes génitaux et réduire ainsi certains risques comme celui d’infection urinaire.

Il faut noter qu’il ne faut pas abuser non plus d’exercices physiques trop exigeants car cela pourrait alors provoquer une détérioration plutôt qu’une amélioration. Il est recommandé avant toute chose, lorsqu’on a un objectif spécifique lié à la santé intime, de consulter un professionnel de la santé pour s’assurer que les sports pratiqués sont adaptés aux besoins individuels.

Une activité physique régulière peut constituer une excellente mesure préventive pour renforcer le périnée et améliorer sa santé intime en général. Il est donc recommandé d’envisager des séances d’exercices ciblés ou bien simplement d’introduire plus d’activités physiques dans son quotidien si ce n’est pas déjà fait.

ARTICLES LIÉS